Les myrtilles du Moléson

Giovanni Orelli

Traduit de l'italien (Suisse) par Renato Weber.

Le Moléson est dans le titre d’une de mes nouvelles, une espèce de souvenir. C’est une montagne du canton de Fribourg. Mes parents avaient décidé que je n’aurais pas à être paysan, qu’il fallait que je continue à étudier et que j’apprenne un peu de français. Pour cette raison, ils m’ont envoyé dans un collège de prêtres au pied du Moléson.

 

Le Mauvais génie (une Vie de Matti Nykänen)

Alain Freudiger

Portrait littéraire de la chute d'une icône trash, héros du saut à skis finlandais qui passa des podiums à la prison, du statut de mascotte à celui d'idiot national.

– Faut que tu arrêtes tout ça. 
– Oui bien sûr... évidemment. Pas besoin que tu me le dises. Toi t’as une vie facile, pour toi c’est facile. Moi ma vie tu sais pas ce que c’est, tu crois que tu sais, même moi je crois que je sais, et en fait c’est autre chose.

ÉVÉNEMENT

CONFÉRENCE: André Ourednik
Hypertopie. De l'utopie à l'omniscience
Lundi 23 mars | 20h-21h30
CERN– Globe de la science et de l'innovation

Conférence d'André Ourednik, enseignant au Collège des Humanités de l'EPFL et à l'Université de Neuchâtel, inspirée de son essai Hypertopie

Alors que l'utopie est à la fois un "non-lieu" et le "meilleure leiu possible", l'hypertopie est une utopie totale. Basée sur l'essai éponyme, la conférence s'attaque aux formes prises par l'utopie dans l'histoire moderne et contemporaine.

Entrée libre | Réservation obligatoire sur:
https://indico.cern.ch/event/886203/
-
Scène du Globe – 1er étage
Esplanade des Particules
(Route de Meyrin 385)
1217 Meyrin
accès tram 18 (terminus)

Ourod. Autopsie culturelle des monstres en Russie

Annick Morard

Première étude d'envergure sur les monstres et le monstrueux en Russie, cet essai en dévoile les sources historiques, culturelles et littéraires. On y découvre tour à tour les termes qui disent les monstres en russe – ourod en est un – les mythes et légendes qui en content les aventures, l'imaginaire qui en dessine les contours visuels, les événements qui jalonnent leur parcours.

Cahier de 48 images en couleur.

 

Bela Lugosi. Biographie d'une métamorphose

Edgardo Franzosini

 Traduit de l'Italien par Thierry Gillybœuf.

Bela Lugosi s’éteignit le 16 juin 1956 en prononçant cette phrase: "Je suis le comte Dracula, je suis le roi des vampires, je suis immortel". Et cette transformation en vampire est désormais un fait établi que peu de gens se sentent de contredire. J’ai écrit ces pages dans le but – dont j’espère qu’il n’est pas totalement superflu – de chercher à comprendre les causes et d’élucider les circonstances dans lesquelles l’effroyable métamorphose de Lugosi s’est produite.

Lettres d'Italie

Karel Čapek

Traduction du tchèque, notes et annexes de Laurent Vallance.

 

J’adresse maintenant, en guise d’introduction, un AVERTISSEMENT à tous ceux qui liront ce livre: considérez-le comme il vous plaira, mais ni comme un guide, ni comme un récit de voyage, ni comme un cicerone. Et si vous allez vous-mêmes quelque part, outre aux horaires, fiez-vous toujours et uniquement à la grâce spéciale qui accompagne les voyageurs et leur fait voir davantage que ce qu’il est possible d’écrire et de raconter.