Samuel Brussell

Samuel Brussell est né à Haïfa en 1956. Arrivé en France en 1960, il a vécu dans les provinces françaises et espagnoles jusqu’en 1971. À l’âge de quinze ans, il parcourt l’Europe et s’installe à Paris où il exerce divers emplois (réceptionniste de nuit, courtier en livres d’occasion, accompagnateur de wagons-lits). Il vit dans les années 1980 à Londres, Bruxelles, Naples, Montréal, New York et Tel-Aviv, avant de revenir à Paris où il devient éditeur en créant les Éditions Anatolia, qu'il dirige de 1992 à 2011. Il a également fondé et dirigé la revue Le Lecteur.
Il élit domicile en Suisse dans les années 2000. Samuel Brussell est l’auteur d’une douzaine de livres d’essais et de récits romanesques, publiés principalement chez Grasset et à La Baconnière.

Lire la suite

Chez d'autres éditeurs:

Continent’ Italia (Stock, 2021)
Mes 52 déménagements (Yellow Now, 2017)
Dis-moi qui je suis (Grasset, 2015)
Soliloques de l’exil (Grasset, 2014)
Métronome vénitien (Grasset, 2013)
Journal du huitième hiver (L’Age d’Homme, 2012)
Divertimento sabbatique (Anatolia, 2011)
Ma valise (Anatolia, 2010)
Musique pour les vivants (Grasset, 2007)
Généalogie de l’ère nouvelle (Grasset, 2005)

Extraits de presse

Samuel Brussell cisèle des mots pour l’absente à jamais présente dans Le Temps

«Comment faire le deuil d’un être aimé? En poursuivant le voyage entrepris ensemble. En vagabondant à travers les pays et les textes. Valérie Barranger, sa compagne de toute une vie, n’est plus. Dans Lettre à Vouchka, Samuel Brussell, écrivain, éditeur, collaborateur du Temps, s’adresse à elle "depuis l’autre rive, au-delà du chagrin, au-delà de l’absence" pour offrir des pages lumineuses, emplies de délicatesse et de pudeur, débordantes d’amour, dans lesquelles on entre sur la pointe des pieds.» – Marco Dogliotti 

 

Lettre à Vouchka dans Radio RCJ

«C'est un livre après un deuil, ce n'est pas un livre de deuil, c'est l'histoire d'une rencontre un jour d'octobre au jardin Médicis, c'est l'histoire de voyages, de partages, de littérature, c'est un livre d'amour où on est guidé par des poètes, des poètes russes, des grecs, des italiens, c'est un récit où se mêle la tradition hébraïque et la spiritualité chrétienne. Pour moi, c'est un des plus beaux livres de la rentrée.» – Josyane Savigneau
 

Connexion

Mot de passe perdu ?

Créer un compte