Henri Scepi

Henri Scepi est professeur de littérature française à la Sorbonne nouvelle. Spécialiste de la poésie du XIXe siècle, il a publié plusieurs essais sur Laforgue, Mallarmé, Nerval, Lautréamont, Rimbaud, Verlaine... Il s’intéresse aussi au roman du XIXe siècle, auquel il a consacré de nombreuses études et éditions critiques (Flaubert, Zola, Verne...). En 2017, il a coédité les œuvres croisées de Rimbaud et Verlaine sous le titre Un concert d’enfers. Vie et poésie (Gallimard, coll. Quarto). En 2018, il a publié Les Misérables dans la Bibliothèque de la Pléiade. Récemment, il a fait paraître Charles Baudelaire. La Passion des images (Gallimard, Quarto, 2021) et une édition préfacée et annotée de De l’essence du rire (Folio, 2021).

Extraits de presse

Baudelaire et le nuage, Henri Scepi dans Romantisme, n°199

«Le bel essai d’Henri Scepi, Baudelaire et le nuage, s’inscrit, selon une manière très personnelle, dans ce sillon critique, en faisant à son tour servir le nuage à l’élaboration d’une histoire de la littérature, rendue signifiante selon son discours propre.» – Jean-Nicolas Illouz

Baudelaire et le nuage dans Studi Francesi, 198 (LXVI | III)

«Dans cet essai bref et incisif, Henri Scepi se propose de comprendre la fascination du poète des Fleurs du mal pour les nuages et les formes vaporeuses que ceux-ci offrent à sa rêveries [...] De fait, décliné selon les plans esthétique, éthique et psychologique, le nuage de Scepi prend des dimensions nouvelles: nourri d’un dialogue tenu avec la philosophie – ici Platon, là Agamben, là encore Levinas –, Baudelaire et le nuage fait la part belle à une critique littéraire dont il sait tirer le plus riche parti [...] ces appuis contrastés nous font mieux comprendre la profonde originalité du parcours que dessine cet essai: analyse érudite faite de rimes et de rappels, étude possédant sa logique, affranchie et versatile. À l’image de son objet, en somme.» – Julien Zanetta

Connexion

Mot de passe perdu ?

Créer un compte