Solal Aronowicz. Holocauste

Florian Eglin

Une plongée dans l'intimité inquiétante de Solal Aronowicz. Un roman loufoque et baroque.


CHF 26.- (€18)

Solal Aronowicz, personnage vicieux, vengeur, bagarreur, plein de superbe, a toujours vécu à l’instar d’un dieu, increvable. Il a perdu un œil, un rein, son sexe, a survécu à un lynchage public et loin de se sentir souffreteux, il continue imperturbable sa vie de puissant, entre alcool et cigares, trésorier de l’association « Ces Messieurs !!! », école de savoir-vivre de factotum.
Solal, c’est le fantasme de l’être amoral et désinhibé qui assouvit nos vengeances.

Dans ce troisième et dernier volume de ses aventures, le rocambolesque laisse place à l’inquiétant et l’on plonge peu à peu dans l’angoisse et l’abîme de l’intériorité de Solal.

Du même auteur:
Cette malédiction qui ne tombe finalement pas si mal (roman brutal et improbable)
Solal Aronowicz, une résistance à toute épreuve... faut-il s'en réjouir pour autant?
Cette malédiction qui ne tombe finalement pas si mal (roman brutal et improbable) – Poche

Florian Eglin est né le 7 décembre 1974 à Genève. Après une maturité classique au collège de Candolle, il s'est orienté aussitôt vers des études en français moderne et en philologie romane.
Ses demi-licences obtenues, il est parti un an au Japon, à Tenri dans la région de Nara. Là-bas, il a également voyagé au Vietnam et en Chine et est revenu en Europe en transsibérien.
De retour à Genève, parallèlement à ses débuts dans l'enseignement au cycle d'orientation, il a terminé ses études avec un mémoire de licence en littérature médiévale. Ensuite, il a poursuivi sa carrière d'enseignant.

Entre 2008 et 2012, il a tenu un blog, Solal Aronowicz, le journal d'un con dont le contenu a en partie servi de base pour son premier roman publié en septembre 2013 : Solal Aronowicz, cette malédiction qui ne tombe pas si mal, roman brutal et improbable.

Il travaille actuellement au cycle d'orientation de Drize à Carouge en tant que professeur de français.
Marié avec une enseignante, il vit à Genève et est père de deux enfants.

Entretien dans Le 64' sur TV5Monde, 17 décembre 2015.

Un bel article d'Elisabeth Jobin dans le Temps, 28 août 2015.

"Holocauste clôt la trilogie consacrée à Solal Aronowicz. Ce dandy sanguinaire et jouisseur exerce ses exactions au sein de la prude Genève, qui devient, le temps d'un récit touffu et burlesque, enfumé par les cigares cubains du héros, le cadre de combats bouffons, sur fond pourtant sombre. Le ton est à l'emphase, l'action à l'hyperbole, l'esthétique à la surenchère. (...) Son cynisme s'affirme et se complexifie d'un arrière-plan politique, porté par une inventivité linguistique effrenée. Bref, Florian Eglin s'affirme comme une voix détonante au sein des lettres romandes."
I.R., Le Phare n°22, janvier-avril 2016

Titre Solal Aronowicz. Holocauste
Auteur Florian Eglin
Date de parution 21/08/2015
Collection « Hors collection »
Format 13,5 x 20,5 cm
Nombre de pages 336
ISBN 978-2-94043137-3