Le réalisme pense la démocratie

Philippe Dufour

Les mots de la démocratie dans la prose du XIXe siècle


CHF 32.- (€20)

De Stendhal à Zola, le roman réaliste est le roman-feuilleton de la société démocratique engendrée par la Révolution française. Lui-même genre démocratique, il fait entendre le pluralisme des discours libéraux, socialistes, chrétiens, républicains, monarchistes...

Cette prose est politique: elle ne représente pas le réel, elle questionne les discours de son temps sur le réel. De tonalité satirique, le roman manifeste une démocratie désenchantée en mal de valeurs, alors qu’après 1830 triomphe un libéralisme bourgeois de plus en plus oublieux de l’idéal des Lumières au point de rallier le darwinisme social bientôt théorisé par Herbert Spencer.

À travers le destin des personnages, depuis le jeune homme cherchant sa place jusqu’aux comparses figurant les invisibles de la société, la fiction réaliste pointe les pathologies d’une démocratie qui n’arrive pas à faire cohabiter la liberté, l’égalité et la fraternité. Tocqueville explorait les possibles de la démocraties, les romanciers en repèrent les ratés. Balzac, Stendhal, Flaubert, Hugo, Zola portent ces interrogations dans des récits qui débordent leurs opinions contrastées d’individus en une pensée romanesque qui résonne fortement dans notre monde d’aujourd’hui.

Ancien élève de l’École Normale Supérieure, agrégé de Lettres Modernes, professeur d’université, Philippe Dufour enseigne la littérature du XIXe siècle, la lexicologie et la stylistique.

Titre Le réalisme pense la démocratie
Auteur Philippe Dufour
Date de parution 21/05/2021
Collection Nouvelle collection Langages
Format 14 x 21 cm
Nombre de pages 264
ISBN 9782889600519