Le journal invisible. Le livre invisible

Serguei Dovlatov

Traduit du russe par Christine Zeytounian-Beloüs.
Préface de Samuel Brussell.

Deux textes autobiographiques, inédits en français, du grand écrivain russe d’après-guerre.


CHF 22.- (€18)

Ce livre rassemble deux grands textes autobiographiques, inédits en français, du grand écrivain russe d’après-guerre. Le premier, Le Livre invisible, raconte l’impossible aventure de publier un livre dans la Russie soviétique ; le second, Le Journal invisible, fait état de la non moins impossible tentative de créer un journal russe à New-York dans le monde capitaliste.

Préface de Samuel Brussell.

Serguei Dovlatov (1941-1990) est né dans l'Est de la Russie à Ufa où sa famille avait été évacuée au début de la Deuxième Guerre mondiale. Ses parents étaient issus du milieu théâtral de Leningrad, ville qu'ils réintégrèrent en 1944. Journaliste pour des journaux de province, il se fait régulièrement renvoyer pour indiscipline. Il ne sera jamais publié de son vivant en Union Soviétique, ses écrits y sont taxés d'« idéologiquement hostile ». Il émigre aux Etats-Unis en 1978, à l’âge de 37 ans, où ses écrits, romans et nouvelles, comédies autobiographiques, y sont enfin publiés.

Didier Jacob, L'Obs, 8 juin 2017:
"Né en 1941, Sergueï Dovlatov n'a jamais réussi à être Soljenitsyne. Mais, pour le peuple russe, l'écrivain de légende, ce n'est pas l'auteur d'Une journée d'Ivan Denissovitch, c'est lui (...) Dans le Livre invisible, il raconte avec ironie la Russie soviétique. Drôle et horrible (...) À cette chronique autobiographique et ubuesque s'ajoute, dans le second volet de l'ouvrage, le récit non moins kafkaïen de son exil aux Etats-Unis, en 1978. Il découvre alors que, au pays de la liberté, publier n'est pas une moindre galère (...) Formidable témoignage retrouvé et préfacé par l'éditeur Samuel Brussell, le livre de Sergueï Dovlatov est drôle, horrible et déchirant."

Elena Balzamo, Le Monde, 18 mai 2017:
"C'est une sorte d'autobiographie, faite de croquis et d'anecdotes. Une série de portraits virtuoses de l'underground russe à l'époque brejnévienne, doublée de réflexions, pudiques et profondes, sur l'écriture... Un livre attachant d'un des plus originaux auteurs de la diaspora russe."

Titre Le journal invisible. Le livre invisible
Auteur Serguei Dovlatov
Traducteur Christine Zeytounian-Beloüs
Date de parution 05/05/2017
Collection « Hors collection »
Format 14 x 20 cm
Nombre de pages 216
ISBN 978-2-940431-64-9