La Zone

Serguei Dovlatov

Souvenirs d'un gardien de camp
Traduit du russe par Christine Zeytounian-Beloüs.

« Les mêmes personnes manifestent des aptitudes égales pour les bonnes comme pour les mauvaises actions. Je n’avais nulle peine à me représenter tel récidiviste dans la peau d’un héros de la guerre, d’un dissident, d’un défenseur des opprimés.
Et inversement, des héros de guerre se fondaient avec une facilité étonnante dans la masse des détenus. »


CHF 17.- (€14)

En 1962 Sergeï Dovlatov prit ses fonctions de garde dans le camp à régime spécial d’Oust-Vymsk, au Kazakhstan, un camp de prisonniers de droit commun. Dans une atmosphère multi-ethnique où les rôles principaux se redistribuent entre simples soldats, gradés et prisonniers en tout genre, l’auteur relate les événements qui accompagnent la vie du camp, sous la forme d’épisodes singuliers. La Zone est un témoignage romancé du monde concentrationnaire, de son langage et de ses lois propres.
Tout en maniant l’ironie, qui caractérisera son style dans ses écrits postérieurs, Dovlatov relate la violence et l’amour, l’absurdité et la loi, dans un univers où la parole, à l’instar de la langue littéraire, demeure peut-être l’unique moyen de transformer la réalité du camp.

La Zone est le premier livre de Dovlatov qui tentera vainement de le faire publier en URSS et devra attendre d’émigrer aux États-Unis, où il sera publié en 1982. Il décide alors de jalonner son texte de «lettres à l’éditeur» pour expliquer clairement sa vision des camps et défendre la singularité de son point de vue.

Sergueï Dovlatov (1941-1990) est né dans l’Est de la Russie à Ufa où sa famille avait été évacuée au début de la Deuxième Guerre mondiale. Ses parents étaient issus du milieu théâtral de Leningrad, ville qu’ils réintégrèrent en 1944. Journaliste pour des journaux de province, il se fait régulièrement renvoyer pour indiscipline. Il ne sera jamais publié de son vivant en Union Soviétique, ses écrits y sont taxés d’«idéologiquement hostile». Il émigre aux États-Unis en 1978, à l’âge de 37 ans, où ses écrits y sont enfin publiés.

La critique de Gilles Banderier sur le blog de La Cause Littéraire, 11 octobre 2019.

Le teaser de Justine Frigo dans la revue Aide-mémoire n°89, juillet-août-septembre 2019:

Comme l'auteur l'écrit lui-même à un éditeur qui refusera de le publier, " Évidemment, je ne suis pas Soljenitsyne. Cette circonstance me prive-t-elle du droit d'exister?" Témoignage d'un gardien de goulag pour détenus de droit commun mais c'est bien sûr un camp, c'est-à-dire "un établissement soviétique de type standard... Par l'idéologie imposée d'en haut" et où le zek de droit commun est "un citoyen soviétique parfaitement loyal." ... juste "mécontent"...

Titre La Zone
Auteur Serguei Dovlatov
Traducteur Christine Zeytounian-Beloüs
Date de parution 10/05/2019
Nombre de pages 192
ISBN 978-2-889600-08-3