Faire des Européens

Denis de Rougemont

Essais sur l'École et l'Université

Cette publication accompagne l’exposition « Pour une autre Europe: Denis de Rougemont », qui se tient à l’Université de Neuchâtel du 3 mai au 31 juillet 2019.


CHF 23.- (€20)

Faire l’Europe, c’est d’abord faire des Européens: c’est par cette maxime que Denis de Rougemont ouvrait, en 1956, une réflexion visant à cerner les contours d’une conception spécifiquement européenne de l’éducation. Articles, conférences, pamphlet – le lecteur, averti ou néophyte, retrouvera ici la fougue de jeunesse et la flamme iconoclaste des fameux Méfaits de l’instruction publique (1929) –, ces contributions dessinent la géographie d’une passion maîtresse de l’auteur de L’Amour et l’Occident: l’éducation – qu’il ne faudra plus confondre après cela avec l’instruction – et la pédagogie, tous chevaux de bataille qu’il nous convie à enfourcher sans nous départir de cette seule méthode qui vaille en des temps troublés. Cette méthode, qu’un vigoureux humanisme appelle, ne peut être que fédérale ou fédérative. C’est dire qu’elle ne peut viser qu’à rééduquer le regard des Européens à une certaine virtuosité dans les changements d’échelle, leur rappeler que le monde, la culture, la langue, sont des réalités plus vastes que ce que les œillères du nationalisme nous en laissaient envisager. Non pas pour imposer une quelconque «table rase» – c’est-à-dire défaire en un jour ce que le travail des générations a patiemment accumulé de saveurs et de savoirs, au service d’insipides communautés sans communion –, mais pour ravauder ce tissu de civilisation que doit demeurer l’Europe dans sa quête inlassable d’un sens. Pour faire des Européennes et des Européens: c’est-à-dire avant tout des femmes et des hommes agissant pleinement en tant que personnes libres et responsables. Et de conclure comme il avait commencé : «La question est de savoir si nous serons des hommes de chair et d’esprit, ou des pantins articulés.»

Figure majeure du mouvement personnaliste dans les années trente, Denis de Rougemont (1906-1985) s’engage après la guerre en faveur d’une Europe fédérale. Au sein du Centre européen de la culture, il encourage les acteurs éducatifs et culturels à coopérer par-delà les frontières, et œuvre pour le rapprochement des peuples européens, convaincu qu’ils partagent un héritage et un destin communs. Dans les années 1970-1980, il porte une attention croissante aux régions comme cadres d’une démocratie rénovée, et alerte sur les enjeux environnementaux et les risques de l’énergie nucléaire. Il compte parmi les penseurs pionniers de l’écologie politique.

Titre Faire des Européens
Auteur Denis de Rougemont
Date de parution 03/05/2019
Nombre de pages 272
ISBN 978-2-889600-07-6