Les choses, Les gens

Federigo Tozzi

Traduction de l'italien et postface
de Philippe Di Meo

Lorsque la paysanne lave les seaux du lait, elle ôte sa bague et la laisse sur la margelle du puits. Lorsqu'elle la reprend, je vois qu'il reste un petit cercle d'eau sur la pierre.

Et je me demande pourquoi la paysanne ne le reprend pas lui aussi.

Svetlana Alexievitch

La littérature au-delà de la littérature

Un ouvrage entièrement dédié à l'auteure biélorusse Svetlana Alexievitch, prix Nobel de littérature en 2015. Deux textes inédits en français de l'auteure, six essais critiques pour saisir son œuvre et son travail littéraire et une lettre de Daniel de Roulet. 

Rencontre avec Jean-Philippe Jaccard, Nathalie Piégay et Annick Morard (Unige) le jeudi 14 novembre au Rameau d'Or, à 19h.
Médiation: Isabelle Cornaz (RTS)

À paraître

Lettres d'Italie, de Karel Čapek
– 22 novembre 2019

Sartre et Beauvoir. Roman et philosophie

Jean-François Louette

Relire et faire relire les textes narratifs de Sartre, dans leur profondeur, leur virulence, leurs inventions formelles, voilà le premier objectif poursuivi dans cet ouvrage. Le deuxième est de faire sentir l’étroitesse des liens d’écriture qui ont uni Sartre à Simone de Beauvoir.

 

Le monde du silence

Max Picard

Le silence ne consiste pas seulement en ce que l’homme cesse de parler. Le silence est davantage qu’un simple renoncement à la parole, il est davantage qu’un simple état où l’homme se pourrait mettre quand il lui sied.

  (...) Le silence fait partie de la structure fondamentale de l’homme.

 

Confession téméraire

Anita Pittoni

L'œuvre singulière et charnelle de l'auteure originaire de Trieste se découvre à travers ces nouvelles d'une fulgurante beauté. 

« Pittoni capture par petites touches la sensualité du monde, mais aussi l'étrangeté d'être soi. Elle se scrute sans complaisance. Elle égrène de fragiles moments de grâce, comme l'attente d'un homme ou une promenade improvisée, contre les tentations persistantes de la mélancolie. Ces rêveries intimes sont un bonheur de lecture. » Sophie Pujas, Le Point.